Contre la guerre et l’état d’urgence : solidarité et urgence sociale

Suite aux massacres du 13 novembre, le gouvernement socialiste a voté un arsenal répressif d’une ampleur épouvantable.

Que l’état d’urgence soit exceptionnel ou permanent, les conséquences directes de cette décision : multiplier les perquisitions arbitraires dans les quartiers, développer les mesures xénophobes telles que la déchéance de nationalité, et rendre criminelles les mobilisations sociales et collectives (comme par exemple celles d’Air France, autour de la COP21…).

En plein contexte d’austérité, le gouvernement a également débloqué d’importants crédits militaires pour alimenter une politique guerrière dont les événements de Paris ont pourtant dramatiquement signé l’échec.

Le gouvernement fait passer cette politique guerrière pour de la légitime défense ou pour une défense des droits de l’homme.

C’est une véritable escroquerie. Cette politique ne vise qu’à servir les intérêts des capitalistes des grandes puissances et à enrichir les marchands de canons.

Plutôt que de se concentrer sur les sources de financement de Daesh et de soutenir les forces kurdes, syriennes et irakiennes progressistes qui combattent tant l’État islamique que le dictateur Assad, ce gouvernement choisit donc de s’enliser dans une politique dont les quinze dernières années ont montré ce qu’elle charriait de morts civiles, de déplacements de populations et de situations chaotiques.

Agir pour l’état d’urgence sociale et la solidarité internationale

Notre collectif contre la guerre et l’état d’urgence se constitue autour des objectifs suivants :

Non à l’état d’urgence, décrétons l’urgence sociale.

Non à la politique guerrière de la France, solidarité avec les peuples en lutte.

Libre droit de circulation et d’installation en France, solidarité avec les migrant-e-s (particulièrement ceux et celles de Calais, Dunkerque dans notre région).

Non à la mise sous contrôle des mouvements sociaux, de la population, et plus particulièrement des habitants des quartiers populaires, issus de l’immigration ou non, avec pour conséquence la hausse des violences policières, économiques, sociales, racistes et islamophobes ; il est urgent de combattre pour l’égalité des droits.

La politique guerrière et sécuritaire du gouvernement nous menace tou-te-s : habitant-e-s des quartiers populaires, migrant-e-s, militant-e-s d’association, syndicalistes, politiques…

Notre collectif vise à contribuer au regroupement de toutes les personnes qui ne veulent pas rester passives face à cette situation.

Vous êtes toutes et tous les bienvenu-e-s !

collectif contre la guerre et l’état d’urgence de LILLE et d’ailleurs

Avec le soutien de : ATTAC Lille Métropole, Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde Lille, CSP 59, FUIQP, LA BRIQUE, NPA, People's Health Movement Nord de France, SOLIDAIRES 59/62, SUD Education 59/62, Sud Solidaires étudiant-e-s Lille, SUD santé sociaux 59, CNT 59/62...